D1 --> Léopards 2 vs Plouay 2

 Chose promise chose due...

Puisque tout marche au chantage dans ce club où tout part à vau l'eau, j'ai du négocier. Si je faisais un commentaire, on avait le droit à une soirée gastronomique 3 étoiles guide micheline concoctée par Patou et sa belle Doris. Alors je m'y colle.

Le menu était fameux. Rillettes Bordeaux Chesnel (mais oui, monsieur, on monte en gamme) en amuse-bouche sauce à la Leffe sur son lit de curly. Puis Tartiflette maison de la mort qui tue avec le fromage bien crouté dessus. Un petit gewurtz bien frais là-dessus pour faire glisser. Et enfin une palanquée de crêpes maison pour la chandeleur sucre ou confiture.

Je trouve pas le smiley avec ventre repus et bave à la commissure des lèvres sinon je l'aurai inséré.

Bref Bref, du grand art. Du ping pong dinatoire, du tennis de table champagne, de la soirée numérotée. Doris, c'est avec beaucoup d'émotions que nous te déclarons notre flamme. On t'aime ! Merci de nous tous Léopards et adversaires.

Hélas, la qualité du repas et l'investissement de Patou (il avait quand même préparé la feuille de match 1 semaine à l'avance en compilant ses stats depuis 2003) était inversement proportionnelle à son niveau de jeu hier soir. Mentalement épuisé par ses calculs stratégiques, le poignet en morceaux après avoir fait sauter 2500 crêpes dans sa poêle, il s'est durement incliné contre ses 3 adversaires du soir. Bon, un peu inquiet par la fièvre de sa louloute aussi (on lui fait un bisou pour qu'elle se rétablisse vite), il a néanmoins sauvé la mise avec un super double bâché en 3 sets secs avec Milou.

Nos adversaires Plouaysiens - un poil plus faibles sur le papier - (mais quand on voit arriver 3 petits jeunes loups qui n'en veulent gavés d'entrainements dirigés et encadrés par Cyrille, on doit se méfier...) étaient encouragés par une horde de supporters adverses venus d'on ne sait où qui luttaient contre les engelures comme ils pouvaient en tapant dans les mains ou sirotant une binouse. La PAC à Matmat étaient malheureusement en panne et on frôlait le 9°C dans la salle en début de rencontre...

La victoire 9 à 5 est belle. On s'est bien arrachés et le coup de rein annoncé et réussi lors des 2 doubles nous a sauvé la mise. Thomas - en mal de ses picots homonymes - et un Milou posé et serein (2 entrainements cette semaine quand même, ça paie) ont plié la rencontre après les doubles.

Allons à Brandérion dans un mois comme ce soir, le couteau entre les dents, pour tenter de se rapprocher du maintien !

Bonne route et bonne fin de phase aux sympathiques Plouaysiens jeunes et moins jeunes qui se sont très bien comportés.

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 14 invités et aucun membre en ligne

Sondage

Pour ou contre le remboursement de la tartiflette à Doris par la sécurité sociale ?

Connexion Membres