JOURNEE 4 PHASE 2 2018/2019

D1B LEOPARDS DE PLOERMEL / MENIMUR

Quand on reçoit Menimur, on a forcément d'office la pression gastronomique. Il faut arriver à leur concocter une 3ème mi-temps à peu près digne des banquets orgiesques qu'ils proposent dans leur salle. Car c'est vraiment à la table des victuailles qu'ils sont les plus forts. Moins à la table sportive comme on le verra par la suite.

Donc, ce sont Emeric et babas sur une idée originale de matmat qui s'y sont collés. Après un apéro ludique curly/binouse, un petit triptique traiteur piémontaise/carotte/taboulé puis galettes saucisses et enfin gâteau au carambar sans blagues (merci madame Cado).

Bon après, les aléas du direct ont fait qu'il fallait rester les doigts enfoncés dans le coffret électrique pour ne pas que le micro-onde fasse sauter le jus de l'ensemble de la communauté de commune de Ploërmel. Mais bon on a réussi à manger.

C'est donc repus et heureux que nous avons pu entamer la seconde partie de soirée bien plus anecdotique = le match. Eh oui, contre Menimur, on fait les choses à l'endroit : on mange d'abord, on joue après.

Une compo classique pour ces fines mouches du sud morbihan = Corentin, l'ancien - vétéran en perte de vitesse. Jacky et Gérard, les 2 petits jeunes affutés, gavés d'entrainements dirigés, en pleine bourre avec des plaques MAX MAX des 2 cotés, et puis Gaël Kerangoarec (ce qui pourrait se traduire du breton en français par Gaël "quiloupe3ballesdematchpourlagagne") un plus trop trop jeune fort sympathique qui fait surtout du ping pour la 3ème mi-temps.

Les hommes du match sont incontestablement Patou qui s'est relevé du trou où il était enterré il y a 2 semaines et a superbement manœuvré les picots adverses et Emeric qui donc nous sauve le nul contre Gaël en écartant 3 balles de match au 4ème et 5ème avant d'avoir la peau du géant.

2 doubles patou/babas et Emeric/Thomas bien en place pour 1 victoire de Patou/babas

A noter que Thomas a sombré dans le néant avec une magnifique bulle hier soir. Accablé par ses co-équipiers, il s'est réfugié dans un profond mutisme lors du casse-croûte où il ne bougeait le coude que pour vider ses verres. Il est allé se finir à 4h du mat au macumba et devrait d'après nos calculs sombrer dans une profonde dépression jusqu'à Questembert. Ah, s'il n'avait pas tous ses enfants et toutes ses femmes, quel serait son classement aujourd'hui (n° ?).

Bon courage à Ménimur pour la suite. Désolé aux habitants de Ploërmel pour les coupures de courant. Et comme on dit dans le jargon = FOURRRRAAAAAAGE !!!


Qui est en ligne ?

Nous avons 166 invités et aucun membre en ligne

Sondage

Faut-il mettre une étoile guide michelin aux 3ème mi-temps de Menimur ?

Connexion Membres